L'ELES (football)

Transfert

Comminges : 6 arrivées à Landorthe-Estancarbon !

Le mercato à Estancarbon
Comminges : 6 arrivées à Landorthe-Estancarbon !
Le club d'Excellence Comminges de Landorthe-Estancarbon qui a connu une saison compliquée pour son retour dans le District du Comminges, après avoir connu la Ligue, compte bien retrouver son niveau d'antan.
Les dirigeants de l'Entente ont donc pris les choses à bras le corps dés le début du mercato avec l'arrivée officielle de six recrues depuis hier soir. Deux dans l'entre-jeu, avec en provenance de Valentine du Canton de St-Martory, les milieux de terrain Dutheil et Aspe.
En défense c'est Bosc (St-Gaudens) J. Ferreira (Montastruc La Conseillère) et Le Guen (Cazeres) qui renforceront l'arrière garde de l'ELES et pour animer l'attaque le staff commingeois a fait appel Destoup d'Encausse.
Si recrutement, il y a, Landorthe-Estancarbon enregistre des mouvements vers l'extérieur avec le départ du défenseur Damien Lefrançois pour Encausse et les arrêts de Michel Biguet et Stephane Nebra. Même si ce sont pas des noms ronflants ou encore très connus de notre monde amateur régional, les signatures de ces six premiers joueurs prouvent que l'ELES ne manque pas d'ambitions la saison prochaine... Affaire à suivre. 
 

 
Régional

Comminges - Frédéric JORDAN (Landorthe) : "Le football commingeois a un avenir !"

A 33 ans ce pur produit et grand défenseur du football commingeois compte bien assouvir encore son amour du football dans ce petit coin du 31. Habitant sur Blagnac, il pourrait trouver un club sur le toulousain, mais l'amour qu'il porte à son club de Landorthe, est bien plus fort que la distance qu'il doit parcourir chaque semaine pour rejoindre ses potes de l'ELES. Avec de tels serviteurs, le foot commingeois est loin d'être mort. (Par Dino Zoff)


Frédéric veut vivre sa passion du foot dans son Comminges adoré...
Frédéric veut vivre sa passion du foot dans son Comminges adoré...
 
Frédéric, pourquoi habitant Blagnac, joues-tu encore à Landorthe ? Mes parents vivent dans le Comminges, j’ai toujours joué la bas, cette région a une place importante dans mon cœur.
Je joue actuellement à l’ELES (Entente Landorthe Estancarbon Savarthès) car c’est ici que j’ai commencé le foot et je pense que ce sera là que j’arrêterai. J’aurai bouclé la boucle. C’est un club convivial dans lequel il fait bon jouer, comme dans tous les clubs où j'ai eu le plaisir de jouer.
Je trouve que nous avons de belles infrastructures pour un club commingeois de notre niveau avec deux terrains, un d'honneur à Estancarbon, plus un d'entraînement et le tout nouveau stade de Landorthe récemment inauguré. Nous sommes bien mieux lotis que certains clubs plus huppés. Jusqu’à maintenant, je m’entraînais individuellement ou j’essayais de trouver un club sur Toulouse.
Je profite de cet article pour remercier les dirigeants et entraîneurs des clubs de Tournefeuille et de Pibrac qui m’ont accueilli dans le passé.
Pour la future saison, nous sommes plusieurs joueurs à habiter Blagnac et nous allons essayer de faire l’effort de redescendre pour nous entraîner avec notre club.

Quelles seront les ambitions de l'ELES pour 2011-2012 ?
Continuer à prendre du plaisir et garder cet esprit qui règne dans le club. La saison dernière a été compliquée sur le plan sportif avec la descente des deux équipes seniors. Malgré ces résultats négatifs, le groupe est de qualité et je pense qu'il y a la possibilité de redonner des couleurs à l'ELES.
J'espère que nous jouerons le haut du tableau en championnat et pourquoi pas faire quelque chose d'intéressant dans les coupes, cela serait notre façon à nous joueurs de rendre un bel hommage à notre président Francis Panés, qui nous a quittés en cours de saison après une longue maladie. Il a laissé un grand vide derrière lui...
Réaliser une belle saison 2011-2012 sur le plan sportif et humain serait un geste fort pour lui et tous ceux qui luttent contre la maladie.
 

"De telles fusions ne sont efficaces que si toutes les forces vives de chaque club adhérent au projet..."

Pourquoi le foot commingeois n'arrive-t-il pas à avoir une locomotive ?
La conjoncture actuelle fait que nous sommes obligés de nous exiler sur la région toulousaine pour les études et pour le travail.
Nous avons un manque de joueurs ou l’impossibilité de s’entraîner qui nous empêchent, la plupart du temps, de rivaliser avec les clubs toulousains. Quelques clubs commingeois font quand même bonne figure au niveau régional, je pense à Cazères qui vient malheureusement de descendre de DH mais qui a un gros potentiel, St Gaudens qui a réalisé une bonne saison en DHR la saison dernière. A un degré moindre Salies Mane joue en PH depuis quelques années et est souvent dans le haut du tableau. Cette saison à mon avis une formation comme celle d'Aurignac avec son recrutement devrait faire mal, tout comme l’Isle en Dodon. Ce dernier d'ailleurs pourrait être une belle surprise pour son retour en PH.
C'est un club avec une histoire et à sa tête des gens passionnés, connaissant le contexte commingeois. Tous ces clubs ont un bel avenir devant eux et le football commingeois avec.

Penses-tu qu'un regroupement comme celui qui vient d'avoir lieu avec les clubs de Martres, Boussens, Roquefort peut être une solution ?
Je ne sais pas si ces regroupements sont bénéfiques ! C’est à double tranchant. Soit la mayonnaise prend et il peut y avoir une émulation constructive pour le Comminges dans son ensemble, soit ça n'aboutit pas et au final c'est la disparation petit à petit d'équipes et même de certains clubs. Il ne faut pas oublier que dans le contexte actuel, les clubs sont à la recherche de joueurs, dirigeants...
De telles fusions ne sont efficaces que si toutes les forces vives de chaque club adhèrent au projet. Si c'est pour en laisser la moitié en chemin, on revient à la case départ ! Quand Aurignac a fait l'Entente avec Boussan, il y avait 4 équipes, aujourd’hui, il n’en reste que 2. Malheureusement pour survivre nous sommes obligés de passer par là mais est-ce la bonne solution ? C'est à voir sur du long terme...

Propos recueillis pas DZ
Une passion qu'il partage avec tous ses coéquipiers de l'ELES...
Une passion qu'il partage avec tous ses coéquipiers de l'ELES...
 

FRÉDÉRIC JORDAN Né le 03 octobre 1977 à Toulouse 1m77 - 73 Kg
Nationalité : française
Poste : défenseur
Parcours ELES (Entente Landorthe Estancarbon Savarthès) ; Labarthe Inard ; Estadens (aujourd’hui Etoile du Cagire) ; Villeneuve de Rivière ; ELES (depuis 2008)
 
 
Joomla Templates - by Joomlage.com